Italie, la mairie de Rome décide de faire le ménage dans son patrimoine immobilier.

Alors que la ville croule sous des dettes vertigineuses, on apprend que des appartements des beaux quartiers sont loués pour quelque dizaine d’euros par mois principalement des logements sociaux, mais dont les contrats n’ont pas été revus depuis les années 70.

Un appartement de 80 mètres carrés avec vue imprenable sur la fontaine de Trevis a 125 euros par mois, un deux pièce a coté du Vatican à 10 euros par mois, un 108 mètre carrés près du Colisée a 97 euros par mois. C’est le dernier scandale qui agite la ville de Rome, des logements loués par la ville à des prix dérisoires 20 à 30 fois mois cher que le prix du marché.

Près de la fontaine de Trevis les petits appartements se louent en moyenne à 2000 euros des locataires en paye à peine 200 par mois. La ville de Rome comme toutes les grandes villes est propriétaire de milliers biens immobiliers, elle en loue 43 000 et la plupart des contrats remontent aux années 70 et n’ont jamais été réévaluées.

Près de Colisée dans un quartier historique plusieurs appartements sont loués aujourd’hui encore a des prix très bas. Un appartement, 5 pièces de 108 mètres carrés a 160 euros par mois. Le locataire vit dans l’appartement depuis son enfance, c’est Mussolini en 1943 qui avait loué cet appartement à sa mère et depuis cette époque le loyer n’a quasiment pas bougé, il paye aujourd’hui 160 euros charges comprise.

L’ancien maire de Rome a quitté son poste pour corruption, il a été remplacé par une nouveau préfet très carré dans son travail. C’est lui qui décide que le ménage doit être fait et dénonce le scandale des loyers. Il fait une liste de 574 appartements et logement qui n’ont pas été réévaluée depuis plus de 40 ans et la remet à la justice.

Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Name and email are required