Les hommes politiques et les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, et beaucoup d’autres réseaux sociaux sont devenus des outils incomparables de communication et d’échange entre les internautes.

Les hommes politiques et les personnes publiques ne manquent pas d’utiliser ce phénomène pour des fins diverses :  construction et de gestion de leur image, diffusion de leurs stratégies, promotion de leurs programmes…

Obama est le meilleur exemple, utilisant les réseaux sociaux comme un principal outil de communication, Barack Obama a fait de facebook et twitter le reflet de sa campagne et de son image.

En France, les hommes politiques ne tardent pas non plus à utiliser les réseaux sociaux dans leur campagne. Après l’omniprésence de Nicolas Sarkozy qui a choisi Facebook pour s’exprimer après sa mise en examen, c’est François Fillon qui prend la relève.

La pro de la com’ qui a transformé la campagne de Fillon

Considérée comme gourou de la communication et une experte de la politique, Anne Méaux a été appelée par le candidat Fillon, dans le but de revoir sa campagne de communication et toute sa stratégie électorale.

Connaissant l’influence des réseaux sociaux sur les électeurs, Anne Méaux a choisi d’en faire le principal moyen de communication pour la campagne fillonaise.

Présent sur presque tous les réseaux sociaux à savoir Facebook, Instagram et Twitter avec 385k d’abonnées et 15,3k de tweet dont le 1 tiers publié cette année, François Fillon veille à toucher le public le plus large possible.

Les réseaux sociaux au service de la politique et des hommes politiques

 

Pourquoi les hommes politiques doivent être souvent présent sur les réseaux sociaux ?

 

  • Construire son image et gérer sa notoriété
  • Créer un lien avec les internautes en se montrant dans la vie de tous les jours
  • Devenir plus proche de son électorat et créer une certaine proximité
  • Construire sa propre communauté autour de son message politique
  • Etre toujours à l’écoute de ses électeurs
  • Faire participer ses électeurs à sa campagne
  • Gagner la confiance des électeurs
  • Avoir une idée sur tout ce qui se dit à son encontre
  • Savoir contrôler ce flux, adapter son discours en conséquence et mesurer sa popularité
  • Diffuser son message auprès d’une large audience tel un haut-parleur numérique
  • Renvoyer une image active en rendant compte de ses activités (déplacements, réunions, interventions, etc.)

 

Pour conclure, l’utilisation des réseaux sociaux par les hommes politiques est une arme à double tranchant qui d’un sens permet de renforcer leurs liens avec les citoyens et d’attirer un public jeune et de les décrédibiliser en même temps.